lundi 5 janvier 2015

Que ta volonté soit faite - Maxime Chattam

Lu en : V.F. (Albin Michel)
Résumé : « Les enfants de toute l’Amérique avaient le Croquemitaine pour se raconter des histoires qui font peur, à Carson Mills, ils avaient Jon Petersen. »
Pour son vingtième roman, Maxime Chattam s’amuse à dresser le portrait d’une petite ville du Midwest américain des années 60 jusqu’au début des années 80, avec pour fil rouge l’évolution de Jon Petersen, un pervers psychopathe, de son enfance jusqu’au point culminant de sa sinistre carrière criminelle.

Je remercie les éditions Albin Michel ainsi que Monsieur Cantat pour cette très bonne lecture !







French Touch : A beautiful and original book, I love the writing and the main idea !



Chronique :
Un nouveau Chattam annonce toujours un grand moment de lecture. Je me suis ainsi lancée dans cette aventure, ce roman de littérature noire (et non un pur thriller) avec beaucoup d'attentes. En effet lorsque l'on compare ce livre avec un de mes romans préférés (Le Diable, tout le temps de Pollock) il faut tenir le niveau ! Si la première partie a été assez difficile, laborieuse, la suite a révélé un très bon livre qui tient toutes ses promesses.

Ce livre c'est l'histoire d'une bourgade du Midwest américain, paisible et semble t-il sans histoire. Mais cela est sans compter un frémissement, puis un autre et d'évènements tragiques en événements dramatiques, la petite ville idéale se transforme en un lieu empli de noirceur et d'angoisses. Qui, quoi peut à ce point rendre un Eden cauchemardesque ?

Le centre de ce récit est focalisé sur Jon, un mauvais, un petit qui prend son pied dans la souffrance des autres. Asocial, jaloux, méchant, haineux de tout et des autres. Il prend son plaisir à humilier ceux qui sont déjà au fond. Si le premier chapitre m'avait montré un être malsain, la suite révèle surtout un minable qu'on ne peut que détester. 

Ensuite, la personne très importante est le narrateur : un personnage à part entière qui fait œuvre de bouclier entre la violence de certains agissements et le lecteur. L'un des derniers mystères de ce roman est d'ailleurs de deviner QUI il est... Ensuite il y a Jarvis, le shérif de la ville. Un Monsieur tout le monde, un homme simple qui connait bien sa ville et ses ouailles; qui cherche avec ténacité et méthode d'où proviennent tous ces actes ignobles qui salissent sa commune. Il est une barrière honnête entre le mal et le commun des mortels car il est à la fois rassurant et humain. Vous pourrez aussi rencontrer une panoplie de protagonistes avec la femme, le fils ou encore les tantes de Jon...

L'écriture est soignée, agréable à lire, les mots sont justes. Le rythme se cale sur l'histoire qui se déroule sur plusieurs décennies.

 Au début, un malaise s'insinue à voir œuvrer un être malfaisant avec une grande frustration devant cet état de faits sans que rien ni personne ne s'oppose à lui... La deuxième partie, les individus sont installés, chacun à son rôle à jouer dans l'histoire et son dénouement; en tant que lecteur ainsi je trouve enfin ma place. 

En définitive, Maxime Chattam change de registre, transcende le polar et s'oriente vers un roman plus intimiste, plus profond tout en suivant les mêmes thématiques. Une idée de génie ! 

"Dans bien des romans qui dissèquent ce que sont la violence et le mal, le lecteur est placé derrière le judas d'une porte qui le préserve au minimum [...] dans ce livre la porte est grande ouverte."

"Ce n'était plus de l'amour, c'était au-delà, quelque chose de cosmique, lorsque deux âmes se sont tant entremêlées qu'il n'existe plus que la barrière de leur corp pour les séparer"





31 commentaires:

  1. En tant qu'auteur de polars, c'est l'un de mes maîtres...

    RépondreSupprimer
  2. J'adore cet auteur et j'attends avec impatience la sortie de son dernier en poche!!! Tu me donnes trop envie de le lire!!

    RépondreSupprimer
  3. Je pense me laisser tenter, je n'ai encore jamais lu Chattam et c'est peut-être l'occasion !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vaut mieux commencer avec les premiers, ils étaient un cran au dessus, voir deux^^

      Supprimer
  4. ah celui ci il me le faut de toute urgence!!!!!;)
    une chronique qui donne encore plus envie!!!!!;)
    Tu demarres très fort dis moi :)

    RépondreSupprimer
  5. Une belle chronique, j'espère avoir l'occasion de lire ce livre :)

    RépondreSupprimer
  6. Belle critique! Il est peut être temps que je me mette à lire Maxime Chattam :-)

    RépondreSupprimer
  7. Je l'ai commandé à mon travail, j'ai hâte de le recevoir :D !!

    RépondreSupprimer
  8. J'ai peur pour Maxime chattam je n'ai pas aimé Leviatemps (le déséquilibre entre les 2/3 et le monstre de fin trop rapide) le prochain sera la conjuration ou l'axe qui a plus de succès mais je garde le titre au cas où :D Merci ^_^

    RépondreSupprimer
  9. Il me tente vraiment beaucoup, il faut vraiment que je l'ajoute dans ma wish list :)
    Bonne prochaine lecture à toi :)
    Bisous :)

    RépondreSupprimer
  10. Je me dis qu'il faudrait déjà que je finisse sa trilogie du mal avant de me lancer dans un autre roman de Chattam mais je me le note! :)

    RépondreSupprimer
  11. Ah je suis une grosse fan de Chattam ! celui-ci finira dans ma Pal de toutes les façons ! ;)

    RépondreSupprimer
  12. J'aime beaucoup cet auteur ! Tu me fait penser que je n'ai jamais fini une de ses saga...

    Bonnes lectures !! Et bonne année 2015 !!

    RépondreSupprimer
  13. Je sais que je le lirai, mais j'attendrais sa sortie poche. Je compte bien lire ces autres romans avant :)

    RépondreSupprimer
  14. 2015, un grand policier...Bon ben je passerai mon tour avec celui-ci mais j'y crois ;)

    RépondreSupprimer
  15. Coucou !! :)
    Je passerai lire la chronique plus en détails plus tard, je t'annonce simplement que ce livre m'attire comme un aimant !! Comme je t'envie de l'avoir déjà lu !:D

    RépondreSupprimer
  16. J'ai entendu beaucoup de bien de cet auteur... J'essaierai peut être un jour !

    RépondreSupprimer
  17. transcende le polar, c'est exactement ça !!!

    RépondreSupprimer
  18. In my PAL depuis quelques heures! ^^ Hâte de me mettre dedans maintenant mais je dois d'abord finir au moins 2 lectures. Merci pour cette nouvelle chronique qui après celle de Stéphanie me conforte dans mon choix.

    RépondreSupprimer
  19. Je n'ai jamais lu de Chattam, il faudrait que je tente un jour.

    RépondreSupprimer
  20. Les livres de cet auteur me tente de plus en plus :)

    RépondreSupprimer
  21. Je pense l'acheter pour ma grande soeur, elle aime beaucoup les policiers. Je lui emprunterai.

    RépondreSupprimer
  22. Je n'ai pas encore lu de Chattam mais en lisant ta critique, je me dis qu'il est grand temps !! :-) Tu me conseilles lequel pour commencer ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou :) merci pour ton commentaire ! Je te conseillerai sa première trilogie à succès que l'on appelle couramment La Trilogie du Mal : L'âme du mal, In Tenebris et Maléfices qui est géniale ;) !! (Je crois que les trois tomes ont été rassemblés en un tome poche :D) Belle soirée ;)

      Supprimer
  23. Ah ben moi, j'ai finalement poussé le curseur jusqu'au bout :))
    Merci pour le soutien moral du début de lecture ;)

    RépondreSupprimer
  24. Maxime Chattam est un de mes auteurs préférés. J'ai dévoré La Trilogie du mal sans pouvoir terminer le troisième tome (arachnophobie) qui me fichait une peur bleu! Ce nouveau roman me fait de l'œil à un point... Très bonne critique! :)

    RépondreSupprimer
  25. humm, j'adore Chattam, c'est mon auteur préféré et 'jai lu tous ses livres (sauf la patience du diable que j'ai pas encore lu) mais celui-ci, j'ai pas du tout aimé. :S dommage, un coup dans l'eau

    RépondreSupprimer
  26. j'ai adoré, j'ai adoré :) Un chattam qui change, toujours aussi terifiant, et qu'elle fin ! Vivement le prochain

    RépondreSupprimer