vendredi 15 janvier 2016

Corrosion - Jon Bassoff

Lu en : V.F.
Traduction : Anatole Pons
Résumé :Un vétéran d’Irak au visage mutilé tombe en panne au milieu de nulle part et se dirige droit vers le premier bar. Peu après, un homme entre avec une femme, puis la passe à tabac. L’ancien soldat défiguré s’interpose, et ils repartent ensemble, elle et lui. C’était son idée, à elle. Comme de confier ensuite au vétéran le montant de l’assurance-vie de son mari qui la bat. Ce qu’elle n’avait pas réalisé, c’était qu’à partir de là, elle était déjà morte.










French Touch : A dark and unhealthy story, despicable and unforgettable characters, a writing chiselled in the blood: a great first book!


Chronique

[Définition]Corrosion* : premier roman de Jon Bassoff, une petite tuerie dans son genre qui ne vous laissera pas indemne.

[Def.] Corrosion* : dégradation de matériau sous l'action d'un milieu ambiant. 

Mais pour être plus en accord avec ce roman il s'agit tout autant de la dégradation de la chair sous l'effet de produits que la dégradation de l'âme face à un monde corrompu, face à un passé troublé et malsain, face à tous les êtres vils et méprisables. Ce roman noir, très noir même va vous emmener dans la crasse, dans les ténèbres et même peut-être six pieds sous terre...

Avec une construction narrative remarquable et unique qui compose le gros point fort de l'intrigue, ce livre repose sur l'histoire d'un homme qui par une suite de choix et de rencontres se révèlera comme un monstre, un monstre façonné par son univers... Quatre parties : un vétéran d'Irak qui sauve une demoiselle en détresse, un jeune homme assistant à la folie progressive de son père, le retour au soldat avec de nouveaux éléments à la clé et enfin le révérend. Aucun aspect de personnalité n'a trouvé grâce à mes yeux, ils sont tous abjects : c'est le but.

Alors contrairement à tous les autres romans de la collection : noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir dans ce titre. Vous pourrez chercher une âme à sauver, un être plein de vertus, une lueur de bonté : il n'y en aura pas. C'est ce que j'ai aimé mais c'est aussi ce qui m'a déstabilisé : je cherchais le retour -même léger- de bâton, un seul moment de justice, un seul instant, rien qu'un mais Jon Bassoff ne nous épargne rien : bienvenue en Enfer, c'est sur Terre.

L'écriture ? Elle est sec, coupée, hachée, tronçonnée, ce que vous voulez : c'est à l'image de l'histoire. Des phrases courtes, parfois trop simples mais qui sonnent toujours vraies. Le jeune écrivain doit encore aiguiser ses griffes de ce côté là ou garder ce style pour lui donner un aspect plus viscéral mais tout est là : un auteur à suivre !
 
En définitive, venez découvrir la naissance d'un grand écrivain du genre ! 



24 commentaires:

  1. J'ai bien envie qu'il soit le premier que je vais lire pour le challenge Gallmeister!

    RépondreSupprimer
  2. Maintenant que je suis prévenue du "Black is Black", ça me tente énormément cette lcture....;)

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas du tout mais tu me donnes envie de le découvrir :D

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connaissais pas, tu me le fais découvrir. Je redoute le côté trop noir, sans espoir, de ce roman. Je ne pense donc pas que je le lirai, par contre je suis certaine que je peux le recommander aux amateurs du genre que je connais. ;)

    RépondreSupprimer
  5. Je ne suis pas sûre d'aimer si c'est si "noir" mais je suis curieuse !

    RépondreSupprimer
  6. Wow, ta chronique m'a percutée!! Ce roman à l'air très intriguant et surtout très déstabilisant. Je suis un peu effrayée par ce côté noir, mais je suis très curieuse également. Je note !

    RépondreSupprimer
  7. Wow, ta chronique m'a percutée!! Ce roman à l'air très intriguant et surtout très déstabilisant. Je suis un peu effrayée par ce côté noir, mais je suis très curieuse également. Je note !

    RépondreSupprimer
  8. Ouh là là, ce n'est pas trop pour moi ça... Je passe mon tour !

    RépondreSupprimer
  9. ta chronique fait un peu peur. Pour moi c'est un peu trop noir, je pense

    RépondreSupprimer
  10. J'aime quand c'est noir noir et pas noir un petit peu blanc, il est dans mes étagères et je pense le sortir pour ton challenge car il est dans ma liste !!

    RépondreSupprimer
  11. Très bon premier roman, je suis bien d'accord !

    RépondreSupprimer
  12. J'ai peur que ce soit un peu trop noir pour moi...

    RépondreSupprimer
  13. Ouch ça a l'air vraiment bien ! Je le note ! Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
  14. Comment ne pas être tentée par ce roman ?

    RépondreSupprimer
  15. Punaise j'ai super envie de le lire après t'avoir lue :D Black is black, tout ce que j'aime !

    RépondreSupprimer
  16. Tu me donne très envie avec ce roman ^_^

    RépondreSupprimer
  17. J'ai postulé pour ce titre à la dernière Masse critique, je pense qu'il me plairait !

    RépondreSupprimer