jeudi 25 février 2016

La douleur porte un costume de plumes - Max Porter

Lu en : V.F.
Traduction : Charles Recoursé
Résumé : Une mère meurt. Elle laisse derrière elle deux petits garçons et leur père terrassés par le chagrin. Un soir, on frappe à la porte de leur appartement londonien. Surgit alors un étrange personnage : un corbeau, doué non seulement de parole mais d’une verve enfiévrée, d’un aplomb surprenant et d’un sens de l’humour ravageur. Qu’il soit chimère ou bien réel, cet oiseau de malheur s’est donné une mission auprès des trois âmes en péril. Il sera leur confident, baby-sitter, analyste, compagnon de jeu et d’écriture, l’ange gardien et le pitre de service — et il les accompagnera jusqu’à ce que la blessure de la perte, à défaut de se refermer, guérisse assez pour que la soif de vivre reprenne le dessus.

Je remercie les éditions du Seuil pour cette lecture !



French Touch  : A beautiful and moving story; I can't define the literary genre of this book... It is so original and unique !!



Chronique : Voilà un livre qui aura fait parler de lui, un livre singulier, unique et d'une grande originalité !

Si au début de ma lecture j'étais extrêmement surprise du style de l'auteur, de sa façon de narrer son histoire, du caractère fantastique que prenait le récit; c'est au fil des pages que je suis tombée sous le charme de ce conte pour adultes. Après tout face à la question du deuil tout le monde est logé à la même enseigne, il n'y a pas de moyens de se préparer à cela : et si la littérature pouvait nous permettre de guérir (ne serait-ce qu'un peu) ? 

Dès lors si la première partie du roman vous déconcerte, persévérez et lisez ce court roman jusqu'au bout ! Est-ce un roman ? Je pense qu'il transcende les genres, c'est un conte, une fable, un roman, un recueil de nouvelles et de poèmes à la fois. Son originalité est sa force et sa faiblesse, c'est ce qui en fait un livre d'une sensibilité aigüe, un roman qui a une couleur, une âme qui plaira aux uns et rendra sceptiques les autres. 

J'ai préféré lorsque la parole était donné aux garçons et à leur père, tout simplement parce que leurs sentiments et pensées sont d'une force émotionnelle rare, on comprend petit à petit l'impact de la perte sur leur vie. Le Corbeau quant à lui permet à l'écrivain de faire jouer les mots et la langue : c'est un véritable exercice de style et je vous invite à lire ces passages à voix haute. En effet pour moi ce livre est aussi une pièce de théâtre, imaginez les protagonistes jouer devant vous et vous verrez cela sous une autre perspective.

En définitive, un court instant d'existence, de poésie et d'originalité... Ce livre se différencie de tout ce que j'ai pu déjà lire et il mérite d'être salué pour cela ! 


15 commentaires:

  1. J'ai trouvé le résumé intéressant. Ton avis me confirme que ce roman l'est.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai craqué ! Il est arrivé sur ma pile et j'en suis ravie ! Hâte de m'y plonger !

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas mais tu m'as rendu curieuse :)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai terminé de le lire avant-hier. Là, je suis bien embêtée pour rédiger ma chronique. Je ne sais pas par quel bout commencer! Bravo! Tu es parfaitement arrivée à dresser le portrait d'ensemble, qui, avouons-le, n'est pas simple (mais oh combien original!)

    RépondreSupprimer
  5. Un roman qui m'a l'air très beau que je note :D

    RépondreSupprimer
  6. Tu m'as définitivement vendu le livre ^^

    RépondreSupprimer
  7. On en a beaucoup parlé et je reste persuadé qu'il a tout pour me plaire.

    RépondreSupprimer
  8. pourquoi pas ! l'idée a l'air originale :)

    RépondreSupprimer
  9. Je le veuuuuuux tellement ! Je l'avais repéré sur le catalogue de l'éditeur il y a un moment, mais ton avis me donne encore plus envie de le lire ;) !

    RépondreSupprimer
  10. Oh Oh ! Un livre qui semble très intéressant et qui m'intrigue beaucoup, surtout après ce que tu en ds. :o

    RépondreSupprimer
  11. Il a l'air super bien ! Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
  12. Je suis conquise d'avance rien qu'en lisant ton billet ! Le titre aussi me plaît beaucoup… Une tentation de plus, et pas des moindres, merci :)

    RépondreSupprimer